Le CMÉC offre le DEC Techniques de réadaptation physique de manière permanente

Dans l’ordre habituel : Monsieur Pascal Bérubé, député du comté de La Mitis-Matapédia-Matane, madame Brigitte Chrétien, directrice du CMÉC, monsieur Roch Nadeau, enseignant-coordonnateur du programme Techniques de Réadaptation physique, et monsieur Louis Poirier, directeur des Services éducatifs du Cégep de Matane.

« Il me fait extrêmement plaisir de vous annoncer officiellement que le Centre matapédien d’études collégiales (CMÉC) offre maintenant de manière permanente le DEC Techniques de réadaptation physique. »

Cette annonce est celle de la directrice du CMÉC, Brigitte Chrétien, en compagnie du directeur des études du Cégep de Matane, Louis Poirier, dans le cadre d’une conférence de presse qui s’est déroulée au CMÉC aujourd'hui en présence du directeur général par intérim du Cégep de Rimouski, André Fournier, d’employés et d’étudiants du CMÉC, ainsi que de partenaires du réseau de la santé et d’intervenants socioéconomiques du milieu matapédien.

Le CMÉC compte définitivement un cinquième programme permanent lui permettant d’accueillir 25 étudiants en première année du programme, ce qui bonifie son offre de formation avec dorénavant trois programmes d’études collégiales techniques – Gestion de commerces, Technologie de transformation des produits forestiers, Techniques de réadaptation physique – et deux programmes préuniversitaires – Sciences de la nature et Sciences humaines.

« Le Cégep de Matane est heureux d’être associé au CMÉC depuis sa création, d’avoir contribué à accroître son offre de formation et ainsi collaboré au développement de la formation collégiale dans La Matapédia. L’ajout de ce programme unique dans tout l’Est du Québec renforce le rôle du CMÉC dans son milieu et contribue à sa pérennité» a mentionné Louis Poirier.

Les retombées pour le CMÉC et La Matapédia

En plus d’offrir aux MRC du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie de former une main-d’œuvre localement et ainsi de contribuer à la rétention des jeunes de ces régions, ce complément de l’offre de formation au CMÉC rend plus accessibles encore les études supérieures dans La Matapédia, tout en permettant au centre collégial d’agir comme partenaire du développement régional et d’offrir de nouveaux services de qualité.

L’autorisation du MESRS d’offrir le DEC Techniques de réadaptation physique de manière permanente consolide la tâche d’enseignants et aide à conserver localement une main-d’œuvre spécialisée. C’est ainsi que six enseignants offrant des disciplines contributives au programme ont pu recevoir une permanence, que cinq physiothérapeutes ont obtenu un poste d’enseignant et qu’une technicienne a également été embauchée en support à l’enseignement.

La création d’une clinique-école et projet de réaménagement des ateliers spécialisés

« Dans la foulée de l’obtention de cette autorisation permanente d’offrir le DEC TRP, le CMÉC et le Cégep de Matane ont déposé auprès du MESRS un projet de réaménagement des espaces du centre et de création d’une clinique-école accessible à la population qui répondrait à des exigences de la formation ainsi qu’à des besoins criants en réadaptation physique dans La Matapédia » a annoncé le directeur des études du Cégep de Matane.

Le DEC Techniques de réadaptation physique

« À la fin de leurs études, les diplômés en Techniques de réadaptation physique sont aptes à travailler dans des établissements du réseau de la santé ou dans des cabinets privés, principalement auprès d’adultes et de personnes âgées. Ils interviennent dans des domaines d’activités tels que l’orthopédie, la rhumatologie, la neurologie, la gériatrie, la pneumologie et les problèmes vasculaires périphériques. Certains techniciens décident aussi de travailler dans des centres de conditionnement physique, dans la vente de matériel médical ou pour des compagnies d’assurances privées ou publiques comme la CSST ou la SAAQ » a précisé l’enseignant coordonnateur du programme, Roch Nadeau.

Le CMÉC a établi un partenariat unique avec le CSSS de La Matapédia pour l’offre du programme, un partenariat qui permet aux étudiants d’entrer en contact avec les bénéficiaires et de suivre des cours dans les locaux des établissements de santé environnants, ce qui permet aux étudiants d’acquérir rapidement une bonne connaissance de l’environnement de travail et des tâches réelles d’un thérapeute en réadaptation physique.

Le taux de placement de la première cohorte de finissants de mai 2014 contribue à démontrer l’importance d’offrir cette formation en région. Tous les finissants inscrits au tableau de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec se sont trouvé un emploi relié au domaine de la réadaptation dès la fin de leurs études.